top of page

"Propos & Conciliabules" chez Marion & Patrick François avec Marlène Chaussemy


Tous les deux artistes, Marion et Patrick se sont connus lors de leurs études aux beaux-arts à Clermont-Ferrand en 1976 et ils ne se sont jamais quittés.

Depuis, ils travaillent ensemble, réalisent un travail personnel, et aussi des œuvres à quatre mains.

Il y a 8 ans, lorsqu’ils reviennent à leurs racines, à Vichy, ils ouvrent une galerie d’art, là où le grand-père maternel de Marion exerçait son métier de bottier cordonnier. Pour eux, l’idée de la galerie, c’est avant tout le partage. Ils exposent leurs œuvres et celles d’autres artistes.

À la fin de chaque exposition, ils organisent une soirée intitulée « Propos & Conciliabules », une belle occasion de rassembler un public de passionnés autour d’un thème et de créer un moment convivial.


Vendredi 20 octobre dernier, Marlène Chaussemy était l'une des invités pour échanger avec le public autour de la thématique « Petit précis sur le flou artistique »...


Elle a parlé de son art, l’art culinaire, de l’importance du visuel dans l’assiette et de sa créativité. Mais aussi de la beauté de cet art éphémère, de ce rendu unique à chaque fois, qui éveille de nombreux sens, notamment la vue, l'odorat, le goût, et qui donne envie.


« La cuisine procure une émotion et un plaisir que viennent chercher nos clients. Je passe énormément de temps à imaginer la construction de l’assiette qui sera présentée et dégustée par mes hôtes. »


Pour Marlène, le processus de création démarre au moment où elle commence à imaginer et à concevoir le menu en lien avec la saison. Cela prend beaucoup de temps. L’idée, c’est bien évidemment de trouver et de choisir les meilleurs produits et les meilleurs accords selon les mets proposés. Ensuite, il va falloir imaginer un visuel et choisir une vaisselle qui participe à cette œuvre d'art éphémère. Il faut être inventif, créatif, lier le « bon » et « le beau ».


« Je fonctionne en équipe, c’est comme bâtir un “building”, il y a une architecture et l’on construit les choses ensemble. On se réunit pour en parler, chacun donne ses idées, on fait des tests, on goûte aussi, on fait évoluer et ensuite on prend un peu de recul. Puis vient le moment où l’on décide du rendu final. On va même jusqu’à dessiner notre plat dans notre assiette.

C’est important que tout soit bien calé en amont, car au moment du service, en cuisine, la mise en place doit aller très vite, il ne doit pas y avoir de fausses notes. Tout est créé à la minute. Chacun a son poste doit s’imprégner et avoir en tête comment dresser l’assiette. »


Et pour Marion François, il existe un grand lien entre l’art du chef et celui d’un artiste. Le processus est le même : « on a une idée, on la construit, on fait des tests, on l’aboutit et ça évolue tout le temps… »


Chaque chef à ses sources d’inspiration, sa vision de la cuisine. Pour Marlène, l’art en général est inspirant, les tableaux, les couleurs, la mode, la musique (elle suit des cours de violon), et elle participe à des formations en lien avec son métier le plus souvent possible.


Au-delà de la nécessité de se nourrir, grâce à l’émotion et au plaisir qu’elle procure, la cuisine ne devient-elle pas un art comme les autres en lien avec la représentation culturelle et actuelle de notre société ?

 

La Galerie est située 7 passage Noyer à Vichy (03200)

06 811 90 811


Voir l'instagram de la Galerie : ICI




Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page